Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Politique N'est Pas Une Fin En Soi, Elle N'est Que L'outil Nécessaire À L'équilibre Du Monde.

  • : Le blog de cronos
  • Le blog de cronos
  • : Ici le politiquement correct et la langue de bois sont définitivement bannis, la droite et son extrême y sont honnies, la pseudo gôche de la rue de Solférino y est moquée, la vraie gauche y est chez elle, celle des citoyennes et citoyens du monde qui rêvent d'humanisme et de liberté. Nous ne pourrons connaître la paix et le bonheur tant que nous n’aurons pas éradiqué l'oligarchie financière et les prédateurs que sont les banques internationales.
  • Contact

Recherche

Pages

26 août 2015 3 26 /08 /août /2015 10:06
Je viens d'être destinataire d'un texte fort intéressant concernant l'économiste qui nous semblait plus objectif et honnête qu'il semblerait, cela n'est pas l'analyse de tout le monde, en l'occurrence pas celle de Nathanael Uhl, qui pense que Jacques Sapir n'a plus rien d'un homme de gauche et qu'il a viré sa cuti en plaçant l'économie au dessus de tout ; je ne suis pas loin de penser la même chose que lui, quelle déception qu'est la mienne ! Vous vous en doutez certainement un peu …

Voici l'URL sur lequel vous trouverez son texte :

http://www.lecridupeuple.org/avec-sapir-on-ne-peut-plus-nier-que-la-confusion-est-a-son-comble/

Partager cet article

Repost 0
Published by cronos
commenter cet article

commentaires

Carol Deby 29/08/2015 19:03

@ tous les camarades, concernant Sapir.
Analyse qui me plaît du cas Sapir, par le Yeti :
http://yetiblog.org/index.php?post/1477
Extrair :
« Il n’en reste pas moins qu’à mon sens, Jacques Sapir a en l’occurrence péché par excès de théorisation politique (son péché mignon, avec la modélisation mathématiques des comportements économiques) ».

mireille la rouge 29/08/2015 10:05

Salut rapha¨él

J'espère que tu ne te méprends pas sur ce que j'ai écrit. Je veux tout simplement dire que je suis troublée-et l'actualité de ces derniers jours me le confirme- par le jeu des alliances-désamours-rapprochements-claquages de porte- y compris dans la gauche antilibérale, sans parler de Sapir dont je n'avais pas jusque là ressenti la dérive, comme quoi...J'ai été également troublée par tes derniers posts chez AC, et j'ai pris beaucoup de précautions pour l'exprimer, ainsi je me demande si j'ai bien lu ou bien compris, ce qui n'est peut-être pas le cas. En revanche, je sais bien que tu ne vas pas écrire chez le zof, mais parmi les commentaires, j'en ai trouvé un qui rejoint ton avis. Voilà toute l'affaire, et qui n'ira pas au-delà.

raphaël 29/08/2015 22:53

pas de problème, rouge!
C'est déjà parfois dur de communiquer en vis à vis, alors via le net...
Je me suis bien rendu compte que je ne m'étais pas vraiment fait comprendre au cours de cette focalisation sur le zof qui s'est faite chez Alexis. Tant pis!
Du coup je fais une pause, mais je continue à faire mon "lecteur de passage", avec grand intérêt il faut le dire (continue jean marie, continue...)!
Bonne nuit à tous.

Jean Jolly 28/08/2015 22:01

Toc toc ! Y'a kekun ? Ne vous dérangez pas, c'est juste pour déposer un débat intéressant entre Jacques Sapir et Eric Coquerel sur @si... J'ai mis "un euro" dans la machine et j'ai pu me délecter pendant une heure...

---

http://www.arretsurimages.net/emissions/2015-08-28/Jacques-Sapir-vous-donnez-un-point-a-Marine-Le-Pen-id7979

puèg-pichot 28/08/2015 21:57

Aille...quand on veut faire vite ! Je disais donc : je n'ai eu guère le temps aujourd'hui(il y a des jours comme ça) mais je vous livre quand même l'avis de mon ami Zébu sur le blog de P. Jorion : C'est un appel à ce que nous gauche de combat nous mettions les choses au clair quant à la position de Sapir, qui déraille complètement : http://www.pauljorion.com/blog/2015/08/28/revisionnisme-de-gauche-par-zebu/#more-78221
Je trouve sa vision des choses assez complète.

puèg-pichot 28/08/2015 21:54

Je n'a

Carol Deby 28/08/2015 20:32

Chers camarades,
Voici un article cinglant sur Sapir.
http://www.lecridupeuple.org/avec-sapir-on-ne-peut-plus-nier-que-la-confusion-est-a-son-comble/
Je cite cette entrée en matière :
« Jacques Sapir continue donc son travail de sape méthodique des fondements de ce qu’est la gauche. »

Lantiquon 27/08/2015 17:49

Correction :
Le projet de Route de la Soie chinois en est un,…..

Lantiquon 27/08/2015 17:47

Cher Cronos, j’espère ne pas m’écarter du sujet, qui est économique, en rapportant une déclaration assez ahurissante parue ce jour dans les Nouvelles économiques allemandes :
http://deutsche-wirtschafts-nachrichten.de/2015/08/26/wenn-obama-schlau-waere-wuerde-er-jetzt-putin-staerken/
Long article dont voici quelques passages particulièrement intéressants.

Titre :Le krach financier pourrait forcer Obama et Poutine à une alliance.
Le krach boursier de lundi a fait apparaître aux yeux de tout le monde que l'économie mondiale est une unité : la panique est un phénomène international qui se propage aussi rapidement qu'un virus informatique .
Contre la panique, un froid calcul démontre que : Barack Obama devrait s’ allier avec Poutine, le capitaliste des richesses minérales, afin d'assurer un niveau minimum de stabilité .
C’est sans doute la dernière chance pour éviter un effondrement financier .
Personne ne sait exactement quelles sont les causes de l'accident mondial de lundi . Les analystes américains blâment la Chine . Les Chinois , à leur tour disent que c’est la politique monétaire américaine qui est responsable . En Septembre , la Réserve fédérale américaine ( Fed ) devrait relever ses taux d'intérêt .
Le problème de la crise actuelle : presque tous les participants du marché qui veulent investir à long terme, ont perdu la foi en la banque centrale .
On sentait que l'accident laissait le monde sans parole, même Angela Merkel , bien qu’elle ne soit pas particulièrement éclairée .
Même les banquiers centraux sont restés muets. Mario Draghi , Janet Yellen , Mark Carney, tous ont été submergés. Qu'auraient-ils dit? Ils savent que la surabondance d' argent a gonflé la bulle des actifs dans les marchés boursiers.
‘’’’’
Il faut créer des axes de stabilité, qui offrent des opportunités de croissance dans le secteur civil . Le projet de Route de la Soie chinoise en est un, comme Folker Hellmeyer, de la Bremer Landesbank ne se lasse pas de le souligner . Les guerres ne sont pas des projets de croissance - parce que les conséquences de l'âge de l'arbitraire et de la terreur mondiale ne sont plus gérables .

Cronos 28/08/2015 19:15

Mon cher et vieil ami, va t'en expliquer cela aux nouveaux barbares qui prétendent purifier le monde par le sang au nom d'Allah … Devons-nous nous laisser égorgés sans réagir, ceci au nom de la raison ? Leurs avons-nous déclaré une quelconque guerre ? Non, et encore non !…

Nous sommes devant une gangrène dont nous devons amputer le membre malade, et le bistouri est loin d'être la raison, malheureusement !…

Cronos 27/08/2015 15:52

L'on peut parfaitement conserver l'euro et affirmer sa souveraineté, il n'y a pas antinomie, à la seule condition que l'euro perde son caractère de monnaie unique et devienne une monnaie commune permettant seulement les échanges intra communautaire en Europe sur une même parité ou équivalence avec les monnaies nationales. L'euro étant administré, comme le dit puèg-pichot, par la BCE qui prendrait un statut de banque des échanges européens et de caisse de compensation en perdant son indépendance au profit d'un gouvernement européen, ceci permettant, par là même, d'approcher en douceur le fédéralisme européen. Cela veut dire que nous aurions une double monnaie, l'une souveraine et nationale servant aux échanges et règlements interne au pays, n'ayant valeur que dans le pays émetteur, et l'autre ayant une dimension internationale et les fonctions y afférent.

Carol Deby 27/08/2015 16:42

Merci, Cronos, c'est mon avis également

Carol Deby 27/08/2015 13:37

« S’il faut choisir entre l’euro et la souveraineté nationale, je choisis la souveraineté nationale », a déclaré Jean-Luc Mélenchon, le 23 août, dans le JDD et sur son blog.
Mais il y a une question préalable :
Faut-il choisir ?
Ne peut-on conserver l’euro et affirmer sa souveraineté ?

Carol Deby 27/08/2015 10:25

Hier, Frédéric Lordon a fait le point sur les problèmes de l’euro.
Clarté, mercredi 26 août 2015 :
http://blog.mondediplo.net/2015-08-26-Clarte
J’ai particulièrement retenu le paragraphe très clair :
« Egaré pour rien »
« Mais il y a pire que l’égarement : l’égarement pour rien. Car voici la tragique ironie qui guette les dévoyés : le FN, arrivé au pouvoir, ne fera pas la sortie de l’euro. Il ne la fera pas car, sitôt que la perspective de sa réussite électorale prendra une consistance sérieuse, le capital, qui ne se connaît aucun ennemi à droite et aussi loin qu’on aille à droite, le capital, donc, viendra à sa rencontre. Il ne viendra pas les mains vides – comme toujours quand il a sérieusement quelque chose à réclamer ou à conserver. »

puèg-pichot 26/08/2015 19:52

relativement au souverainisme de gauche j'ai une position légèrement différente de celle de Lordon car je ne m'appuie pas sur les mêmes paradigmes. Je propose une vision moins politique(quoique j'approuve celle de FL) mais c'est plutôt en complément : ma position est monétariste. Je pense qu'il est impossible de faire autrement que d'avoir une monnaie commune sur tout le vieux continent mais une monnaie capable de fluctuer à l'intérieur de l'Europe en conservant une parité fixe par rapport au dollar. Cela suppose que la BCE joue un rôle de banque indépendante mais contrôlée par les états. Qu'elle joue aussi le rôle de chambre de compensation en levant des contributions sur les états qui font rentrer des devises et ceux qui ont besoin de capitaux pour moderniser et entretenir leur appareil productif.
Cela suppose bien évidemment une réglementation sociale identique, un contrôle des capitaux et une interdiction de jouer au casino mondial...la richesse des entreprises ne naissant que de leur production et non de la spéculation qui ne sert en rien l'investissement mais le pénalise au contraire.
C'est donc une à souveraineté monétaire que j'appelle : les états conservant la main sur les impôts levés dans le pays et sur leur budget. C'est la base d'une réelle souveraineté.
C'est donc vers une réorganisation complète de l'Europe et comme je le disais plus bas une réécriture des traités mais sous forme de constitution européenne avec tout ce que cela implique. Le travail fait pour une 6ème république ne serait pas perdu !
Cet angle montre bien, comme le fait Lordon que souveraineté des états se conjuge parfaitement avec internationalisme.

Carol Deby 26/08/2015 17:46

Frédéric Lordon, Jacques Sapir 
et l’embrouille souverainiste

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article3715
« Substantiel débat entre Frédéric Lordon (1) et Jacques Sapir (2) sur la souveraineté.
Le premier veut défendre la nation et lutter contre la « dissolution systématique de la souveraineté des peuples ». Le second approuve ce projet qui récuse l’internationalisme abstrait d’une partie de la gauche mais refuse l’opposition entre un souverainisme de droite et un souverainisme de gauche que Frédéric Lordon s’efforce de théoriser : il n’y aurait, selon Jacques Sapir, qu’un seul souverainisme. »

Carol Deby 26/08/2015 17:33

Extrait de Lordon, 18 juillet 2015
http://blog.mondediplo.net/2015-07-18-La-gauche-et-l-euro-liquider-reconstruire#forum

Abandonner aux extrêmes droites (qui au demeurant n’en feront rien [1]…) toute perspective politique d’en finir avec l’euro et ses institutions est une faute politique qui condamne les gauches européennes à l’impuissance indéfinie.
----
(1) Extrait de Lordon 1er juin 2015
http://blog.mondediplo.net/2015-06-01-Les-taches-aveugles-de-l-autre-euro-possible
---
Il y va surtout, et en fait de plus en plus, d’une déformation monstrueuse du débat politique qui a conduit à faire de la sortie de l’euro le monopole du Front National, et en fait le stigmate même de l’extrême droite. Que le duopole indifférencié des partis de gouvernement, assisté de tout son appareil médiatique, se complaise dans cet argument ignominieux, la chose n’a rien pour surprendre.
Elle est même bien faite pour indiquer le véritable rapport qui a fini par s’établir entre le FN et ce qu’on pourrait appeler le massif eurolibéral (dans lequel, on l’a compris, PS et UMP sont deux composantes de mieux en mieux substituables et en fait tendanciellement identiques). Ce rapport est de symbiose fonctionnelle — évidemment déniée par la comédie de l’intransigeance républicaine [7].
Un rapport de symbiose puisque le bloc eurolibéral se sert du FN comme disqualificateur universel, et renvoie systématiquement à l’extrême droite tout programme économique de rupture, quelle qu’en soit la teneur et quel qu’en soit le porteur. Le FN est ainsi devenu fonctionnellement nécessaire au bloc eurolibéral qui, à bout d’argument, ne peut plus se maintenir qu’à l’aide de l’extrême droite, dont il se sert comme un point d’assimilation auquel renvoyer toute critique économique radicale. Et en effet : comment mieux garantir la normalisation du débat qu’en assimilant toute dissidence à cette référence qui la frappe aussitôt d’indignité ?
Symétriquement, le FN prospère sur l’apparence de différence manifeste d’avec le massif eurolibéral, et ne continue de croître que tant qu’il peut revendiquer cette singularité. Mais le peut-il ? La différence manifeste n’est-elle pas que de l’ordre de l’apparence ? Mis à part son racisme congénital, et en fait constitutionnel, qui restera sans doute sa particularité (en tout cas il faut l’espérer…), on prête au FN de devoir ses succès récents à son inflexion économique en direction des classes populaires, et notamment à sa préemption du thème de l’euro.

puèg-pichot 26/08/2015 15:53

Il m'arrive souvent de ne pas être d'accord avec l'intégralité des avis de J. Sapir et son obssession de la sortie de l'Euro me paraît pas cohérente dans la mesure où la sortie de l'euro me paraît plus être une conséquence de la lutte plus qu'un moyen de l'entamer. Qu'il faille annuler 80% des traités européens en vigueur est indispensable mais une Europe "écosocialiste" ne saura se passer d'une monnaie commune avec toutes les règles économiques nécessaire pour éviter ce qui est en train de se produire, l'asservissement de toute l'Europe à une politique débile et sans justification autre que les pensions de la couche haute des classes moyennes allemandes.

Carol Deby 26/08/2015 17:53

Comme toi picot, il me semble que la sortie de l'euro n'est pas souhaitable.
C'est un profond remaniement de l'UE qu'il faut faire, avec sortie de l'OTAN, et primauté du Parlement européen.

Carol Deby 26/08/2015 14:51

Addendum: L'évolution de Sapir, favorable au Front de Gauche vers 2012, a évolué avec les prises de position de plus en plus agressives de l'UE vis-à-vis du Kremlin.

Carol Deby 26/08/2015 14:36

Il y a un certain temps que j'ai constaté des convergences entre J.Sapir et M. Le PEN.
Il y a bien sûr la sortie de l'Europe, conseillée également par un économiste qui garde toute ma confiance, LORDON, et d'autres.
Mais Sapir laisse entendre que toute considération gauche/droite devrait disparaître+
-
"Jacques Sapir a franchi la ligne. Accusé de flirter avec le FN depuis quelque temps, l'économiste estime aujourd'hui, à demi-mots, que pour sortir de l'euro - une priorité pour lui - il faudra une alliance de la gauche, des souverainistes et du Front national.
http://www.arretsurimages.net/articles/2015-08-22/Sortie-de-l-euro-Sapir-preconise-des-relations-avec-le-FN-id7967
-
Les vœux de Sapir vont se réaliser : M. Le Pen annonce la constitution d’un groupe au Parlement européen, «Europe des nations et des libertés» (MENL), dont son parti constituera la force principale. S’y rallient le FPÖ autrichien, le PVV néerlandais, la Ligue du Nord italienne, le Vlaams Belang belge, le KNP polonais et la Britannique Janice Atkinson. Cette dernière a été exclue en mars dernier du parti europhobe Ukip après plusieurs controverses, dont l’établissement de fausses factures.
http://www.liberation.fr/politiques/2015/06/16/le-fn-aura-son-groupe-europeen-sans-jean-marie-le-pen_1330628
Ces groupes représentent les factions fascistes de divers pays : je connais bien, comme Belge, le Vlaams Belang, issu d’un parti fasciste flamand interdit.
-
Il y a continuité depuis les compromissions de Marine LP avec une Burschenschaft viennoise fasciste, pour ne pas dire plus, en janvier 2012, et ses accointances actuelles, qui ne valent pas mieux.
-
Et Sapir ? Il est dans une ligne politique inspirée par les Russes qui vise à affaiblir une Europe otanisée qui envisageait d’attaquer la Russie.
Le Kremlin ne doit pas se réjouir de devoir recourir à d’aussi machiavéliques manœuvres. Mais reconnaissons-le, après les sanctions, la propagande anti-russe dont l’Occident a été gavé,
voilà une réponse méchante qui s’explique, mais se justifie difficilement.
-
A nous de lutter plus que jamais contre le FN, et de nous unir, tous les gens de gauche véritables de toute l’UE et de lutter contre l’OTAN, sans pour cela nous compromettre dans de crapuleuses alliances.





-

mireille la rouge 26/08/2015 14:28

(suite) Ceci dit, ce n'est pas la première fois que je tombe sur ce genre de rapprochement envisagé avec la droite extrême. J'ai peu de temps maintenant, mais je me promets de retrouver à mon retour, sur le blog du filouzof, la contribution d'un blogueur "de gauche" avançant la même idée, et, sans esprit de brouille sur ce blog, et à moins que je ne me trompe, Raphaël lui-même, ou alors j'ai mal lu...
J'espère qu'il ne s'agit pas d'un courant de pensée plus répandu.

raphaël 26/08/2015 22:28

salut rouge,
si je comprends bien ce que je lis, tu penses que j'ai écrit sur le blog de l'autre fou une contribution poussant à un tel rapprochement? Non non, que nenni!!! Je n'ai pour commencer jamais écrit sur le blog du filouzof, même si j'en ai lu pas mal d'articles (bien connaître son ennemi...). Ensuite je réprouve totalement cette démarche, le jour où le PG envisagerait de se rapprocher de l'extrême droite, il ne me faudrait même pas une demi-seconde pour me décider à rendre ma carte! (mais cela n'arrivera pas). Je dois vraiment être très maladroit dans mon expression car tout le sens de mes dernières interventions sur le blog de AC était justement de dénoncer cette tendance qui est l'objectif stratégique de Phillipot au FN et que relaye l'éctozof ainsi désormais que Sapir. J'ai notamment publié un extrait d'un texte du zof dans lequel il exprime très clairement cette stratégie (post 710) et proposé le lien vers l'article de Sapir où il expose lui aussi son "confusionnisme" désormais assumé (post 719).
Et tout ceci va nous compliquer sérieusement les choses à l'avenir, c'est pour ça que je pense que les interventions du zof mériteraient un traitement réfléchi, à même d'inviter les lecteurs à bien identifier ce qui est en cours...

mireille la rouge 26/08/2015 13:34

Bonjour, et merci pour la communication de ces documents intéressants à plus d'un titre.

Bon, je ne vais pas développer maintenant, car je dois partir pour trois jours , ce qui ne veut pas dire que je me désintéresse ni que je ne participerai pas à cet échange, bien sûr.

Cela dit, il me semble que nous avons un problème avec beaucoup de monde, ce qui me laisse perplexe, et pas qu'un peu, par rapport aux comédies qui continuent à l'orée des régionales.
Je reviendrai pour faire un état des lieux dans ma région, une des plus grandes désormais, et pas des moins riches. Il ne s'agit pas pour moi de baver sur untel ou untel, ni sur une stratégie de la gauche, la vraie. Il s'agit pour moi de savoir si cette gauche qui est la notre, celle en laquelle nous croyons, est correctement menée pour les luttes indispensables. J'ai mal au coeur, au sens nauséeux du terme, de voir que nos "leaders" jouent petits bras, et échéances à court trme, rien à voir envers ce qui nous anime, les camarades de ce blog.

Non, il n'y a pas que Sapir qui déçoive, et ce que postait il y a guère Carol va dans ce même sens. Sans sombrer dans la parano, en qui pouvons-nous réellement nous fier? Tiens, allez, je vais le dire, les grognements envers les "canifs sans lame" que sont les frondeurs, puis les roucoulements vers Montebourg, je trouve cela d'abord inquiétant, ensuite pitoyable.

Sapir? Oui. Et à sa suite beaucoup de monde. Que voulez-vous, j'ai encore l'âge d'avoir un idéal et un but.Et ça m'embête de voir des grouillements médiocres trahir cette idée. Que voulez-vous, baver sur la charte européenne des langues régionales et s'allier à une liste qui (occitanistes et EELV tête de liste) qui fait de ce point un point majeur, cela me pose problème pour le PG dont je mesure parfois la versatilité. mais nous en reparlerons, chers camarades, dès mon retour.