Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Politique N'est Pas Une Fin En Soi, Elle N'est Que L'outil Nécessaire À L'équilibre Du Monde.

  • : Le blog de cronos
  • Le blog de cronos
  • : Ici le politiquement correct et la langue de bois sont définitivement bannis, la droite et son extrême y sont honnies, la pseudo gôche de la rue de Solférino y est moquée, la vraie gauche y est chez elle, celle des citoyennes et citoyens du monde qui rêvent d'humanisme et de liberté. Nous ne pourrons connaître la paix et le bonheur tant que nous n’aurons pas éradiqué l'oligarchie financière et les prédateurs que sont les banques internationales.
  • Contact

Recherche

Pages

21 novembre 2015 6 21 /11 /novembre /2015 23:44

L'Assemblée Nationale a voté des deux mains une série de mesures qui restreignent encore l'espace de la liberté publique plutôt que de s'attaquer aux causes du problème réel. Cependant, et à l'instar de JLM j'aimerais revenir sur les méthodes qui permettraient une efficacité contre des pieuvres comme DAESH constituée de bandits de différent calibres.

Une petite chose avant de commencer mes explications et justifier mon titre. Si vous ne savez pas ce qu'est TOR, c'est un navigateur comme celui que vous utilisez à ceci près qu'il camoufle l'adresse IP de votre machine, qui, malgré qu'elle soit réinitialisée à chaque fois que vous démarrez votre PC, peut servir cependant à vous identifier en comparant et en extrayant ce qu'on appelle les métadonnées de vos fichiers. La technique de TOR est simple : renvoyer une adresse IP bidon à travers un relai assuré par différents serveurs. Un peu comme les plates-formes d'achat qui nous empoisonne la vie, même quand on est sur liste rouge : si vous avez un téléphone performant vous pouvez obtenir le numéro, sauf que c'est un numéro appartenant à une entreprise que vous ne pouvez pas cerner. TOR agit comme ça. Personne d'entre vous pratique ce sport, seuls ceux qui on quelque chose à cacher s'en servent.

Notons qu'il existe des techniques de cryptage des infos par double clé publique/privée. Les malfrats qui réalisent en France les basses œuvres de DAESH doivent obtenir une clé privée quand il vont se former sur le tas. Ces codages sont décryptables mais il faut du temps et je crains que les services secrets en manquent un peu du fait que le nombre des agents a été régulièrement réduit et les services appauvris.

D'où l'inutilité de la loi sur le renseignement !

Revenons en à ce qui doit être fait pour bloquer l'action de DAESH :

a) Priver DAESH de ses soutiens :

1°) Empêcher physiquement leurs trafics de matières premières : les russes ont commencé

2°) Mettre en prison pour haute trahison tous les intermédiaires financiers qui assurent les transferts de fonds.

3°) Interdire les transferts de fonds vers DAESH en bloquant tous les transferts financiers provenant des pays du Golfe, de Turquie et si nécessaire d'Israël

4°) Geler les avoirs des financiers du Golfe dans toutes l'Europe.et les USA.

Tout cela n'est qu'une question de volonté politique et d'informatique.

D'accord cela va fâcher sérieusement les émirats/royaumes arabes de la péninsule mais il faut savoir : les gouvernements n'ont que trop tardé et s'il ne le font pas il faudra leur demander des comptes. Cela provoquera des problèmes sur l'approvisionnement en hydrocarbures mais ce n'est pas politiquement décent de risquer la sécurité des citoyens pour des histoires de financiers qui ne pourront plus jouer au casino mondial.

b) Arrêter les politiques d'austérité :

Nous avons vu que comme l'a dit Hollande le pacte de sécurité passe le premier. Personnellement ce que j'entends comme sécurité c'est arrêter de fabriquer du délinquant en méprisant les populations, en créant un chômage des jeunes dans des proportions colossales, en désorganisant les structures de l'état en diminuant ressources et personnels. Donc :

5°) Entamer une politique de remise en ordre des états( c'est valable pour toute l'Europe)

6°) Engager une politique énergique de développement énergétique en cherchant à éliminer le pétrole dans des proportions draconiennes

7°) Interdire la spéculation par voie législative ainsi que les transferts vers les « fiscal havens »

8°) Limiter par voie législative le gradient des salaires/rémunérations à 1/20

J'oublie sans doute des mesures mais vous avez compris dans quel sens il faut agir.

Il ne faut pas s'y tromper : en 2008 tout le monde a vu que la crise financière provenait de l'attitude irresponsable des financiers et apparemment on parlait de réformer le système. En fait rien n'a changé depuis 2008 et la planète financière est tout aussi instable : les guerres successives qui ont pris naissance un peu partout sont des « mèches » allumées pour démarrer une guerre de taille suffisante pour que, comme dans les précédentes, les fabricants de canons accumulent suffisamment de richesses et qu'il y ait le plus de destruction possibles. Sur un amas de ruines, on reconstruit et on peut alors renouer avec la croissance, seule vertu que les capitalistes voient pour continuer à accumuler des richesses. Le système capitaliste finit toujours par « bugguer » et la seule solution que les financiers voient pour s'en tirer c'est de provoquer « une bonne guerre » qui résoudra le problème de la stagnation. Celle-ci étant patente nous sommes bien près d'assister à une nouvelle partie du jeu des financiers.

DAESH est le bras armé de ces financiers : l'idéologie de ces bandits cinglés est de provoquer quelque part dans le monde un déséquilibre suffisant pour qu'une guerre d'ampleur se déclare. En Europe ils ont repéré les menées des extrêmes droites et exploitent le filon religieux pour arriver à leur fin. Le peu de respect qu'ils ont pour leur propres troupes en les envoyant se faire sauter est à la hauteur du mépris qu'ils on pour l'humain de façon générale, sachant que c'est un moyen efficace de propager la terreur. Et donc d'arriver à leurs fins.

Nos gouvernements, soit par indigence intellectuelle, trouille du verdict des urnes ou par complicité avec la finance nous balance des méthodes qui tendent à renforcer le déséquilibre social et politique de nos pays, en réduisant les libertés individuelles. Ils vont exactement dans le sens voulu par les financiers qui craignent avant tout que le peuple se révolte. En muselant la liberté, les gouvernements restreignent la possibilité de toute révolte.

Je n'ose pas croire que leur mesquinerie est à la hauteur d'une collusion totale avec le pouvoir de l'argent mais je le crains fort !

Partager cet article

Repost 0
Published by puèg-pichot - dans sociologie politique
commenter cet article

commentaires

mireille la rouge 23/11/2015 10:04

Un signe qui ne trompe pas: les marchés ne sont pas en baisse. Je crois que cela en dit beaucoup.
L'UE ne lâche rien et met tout en oeuvre pour maintenir un taux d'inflation suffisant pour ne pas dégonfler les bulles spéculatives trop vite: certains choux ne sont apparemment pas assez gras. L'Espagne, bon élève, va dans ce sens et s'apprête à élire un gouvernement de droite composé majoritairement de libéraux et d'une bonne part de socialistes réformistes. Adieu le printemps espagnol, au nom de la sécurité économique.
En France le recrutement massif de gardiens, vigiles, fabrications de matériel de surveillance et autres militaires, ne saura cacher les chiffres désastreux du chômage: malgré les mantras du gouvernement Hollande, salaires e retraites gelés ne permettront pas de conserver un pouvoir d'achat suffisant pour maintenir à flot commerce et production: la fin de l'embargo avec la Russie ne suffira pas là non plus, ni la production et le commerce des armes, déjà au top de leur activité.

En revanche, attendons-nous à des chiffres records de déficit pour la sécu et à une belle hausse des mutuelles. Attendons-nous aussi, tout le monde étant plus préoccupé du contrôle que de l'accueil, à des conséquences sanitaires sans précédent depuis plus de cinquante ans.
Nous allons être à une ides chemins d'ici peu, soit les choix du gouvernement passeront auprès de la population (c'est pour cela qu'on entretient, à longueur de bulletins d'infos, une atmosphère de peur tout en disant aux gens qu'ils peuvent et doivent sortir et consommer comme d'hab), soit ça pète parce qu'en France les gens vivant sous le seuil de pauvreté sont de plus en plus nombreux. Le problème c'est que si ça pète, ça ne sera pas forcément avec un mouvement à gauche.

raphaël 22/11/2015 23:47

salut jean marie,
Je souscris aussi bien à ton analyse qu'à tes propositions. Je re-propose ici un lien que j'ai déjà posté hier chez AC car il entre vraiment en résonance avec ton texte:
http://blogs.mediapart.fr/blog/lucie-couvreur/211115/daech-allliance-dun-capitalisme-financier-terroriste-et-de-la-religion
En la lisant, il n'y a guère de doutes à avoir sur le degré de collusion entre services de renseignements, gouvernements, finance, terrorisme...