Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Politique N'est Pas Une Fin En Soi, Elle N'est Que L'outil Nécessaire À L'équilibre Du Monde.

  • : Le blog de cronos
  • Le blog de cronos
  • : Ici le politiquement correct et la langue de bois sont définitivement bannis, la droite et son extrême y sont honnies, la pseudo gôche de la rue de Solférino y est moquée, la vraie gauche y est chez elle, celle des citoyennes et citoyens du monde qui rêvent d'humanisme et de liberté. Nous ne pourrons connaître la paix et le bonheur tant que nous n’aurons pas éradiqué l'oligarchie financière et les prédateurs que sont les banques internationales.
  • Contact

Recherche

Pages

18 février 2016 4 18 /02 /février /2016 23:18

Revenons sur les différents mouvements, différentes initiatives qui sont apparues sur la scène politique à l'occasion de différentes actions politiques ou législatives. Pour tout dire, et dans l'ordre de leur apparition, le sommet du Plan B, la « candidature » de J.L Mélenchon, le jlm2017.fr, et le DiEM25 tout cela avec un fond de bricolages politiques en Espagne pour empêcher Podémos de venir au manettes et même « QE 4 the people » de J. Corbin au Royaume Uni.

 

Je me permets de donner mon avis, suite au billet écrit par F. Lordon (1)

 

Encore faudrait-il savoir ce qui unit ces différents projets. A l'instar du mouvement d'espoir créé par SYRIZA et qui s'est fait laminé par manque de réalisme, nous devons reconnaître que tous ces mouvements/propositions/organisations repose sur la même question : « comment sortir de la panade où les « politiques traditionnelles » nous ont collés ? »

 

Pour répondre à la question il ne s'agit pas de reprendre l'ensemble des réponses, un seul acteur est suffisant, je l'appellerai capitalisme/néolibéralisme, avec tout ce que cela implique de manipulation des chiffres et des esprits.

 

Il n'est pas nécessaire sur ce blog de répéter des exemple de sa malfaisance, tous nous avons participé à poser notre pierre, notre exemple, notre réflexion. La démonstration n'est plus à faire : nous avons identifié l'ennemi.

 

Ce sur quoi je voudrais revenir c'est plutôt sur une attitude, configuration mentale, dynamique d'affects, pour reprendre l'éthique de Spinoza, qui nous fait, peut-être pas tous, encore que tous, gens de la gauche de combat nous sommes passés, dynamique d'affects qui nous fait réagir de façon négative aux termes souveraineté/souverainisme en opposition à l'internationalisme.

 

Il est vrai que ce dernier concept est presque inscrit dans nos gènes, en tout cas inscrit dans les gènes de la gauche de la libération. Ce concept nous le portons comme une antithèse au souverainisme de la droite extrême(ou pas?) qui elle porte cet autre concept comme un élément fondateur et indissociable de sa pensée politique. Aussi, opposons nous diamétralement les deux termes, en quelque sorte comme une marque de fabrique, l'un étant l'exacte antithèse de l'autre.

 

 

Qu'en est-il en réalité ?

 

En fait le souverainisme, élément constitutif de la pensée réactionnaire est à une nation ce qu'est la liberté individuelle pour l'individu, c'est-à-dire un concept isolant qui extrait l'individu de son environnement, tourne toutes ses actions vers l'intérieur, forme une carapace infranchissable, une muraille qui, telle à la muraille d'un château fort, est censée protéger l'individu du monde extérieur qui est nécessairement agressif et destructeur de son individualité. C'est une histoire « d'égo » et, à terme, d'égoïsme qui peut à l'occasion devenir forcené.

 

Cela repose sur l'impression qu'on a d'être seul à être concerné par tout ce qui peut nous arriver. C'est le renfermement de la solitude de l'individu face à la mort qui, malgré les philosophies chrétiennes qui laissent espérer une vie après la vie terrestre, ne résout pas cette angoisse existentielle : celle de la destruction inévitable de « l'égo ». Cela représente pour quiconque met cet « égo » en avant une perte...irréparable.

 

La philosophie bouddhiste met ce comportement d'extrémisation de « l'égo » comme étant la source de tous les maux de l'être humain. Je ne vais pas faire un cours de philosophie orientale, simplement préciser que la démarche de cette philosophie place « l'égo » dans le domaine de l'illusion. L'égo est relié directement à la conscience, à la pensée. Tout le monde connaît la sentence : « Je pense, donc je suis ». C'est à partir des « je » que la pensée de nombre de philosophies occidentales est constituée.

 

J'y opposerai deux contre-arguments que sont l'éthique de Spinoza qui conteste la notion même d'égo dans le sens où la pensée rationnelle repose sur des affects, c'est-à-dire des points de repères liés aux expériences que l'on a vécu, et donc n'aboutit que grâce à une combinaison de ces affects gouvernés hiérarchiquement eux-mêmes par des affects « supérieurs » qui proviennent de l'ensemble des pressions « officielles », ou qu'on veut se donner comme officielles mais que chacun reconnaît comme telles, comme l'Etat, la morale, etc. La pression que chacun subit étant générée d'en bas par le groupe lui-même, donc tributaire des affects globalisés des gens appartenant à une même un même groupe, une même tribu, une même société. Ce sont les tabous qui gouvernent le comportement social des individus.

 

Cette remarque n'est pas innocente mais je la développe pour m'en servir plus bas.

 

Mon second contre-argument est de nature scientifique : tributaire de deux domaines ayant a priori que peu de liens entre eux, la neurologie et l'informatique des réseaux. En effet des travaux récents en neurologie ont établi que le processus mental reposait sur des zones de stabilité qui, liées entre elles à travers la complexité neuronale, permettait de suivre un chemin bien précis et prévisible. Ce que la neurologie ne met pas en premier plan c'est l'informatique des réseaux de neurones qui l'a mis en évidence.

 

On a découvert qu'il existait bien, dans un réseau informatisé des zones de potentiel plus pas, conduisant à une meilleur stabilité de l'information véhiculée et qu'il fallait un certain temps de calcul, contrôlé par une boucle de rétroaction pour que « l'influx nerveux » piloté puisse être véhiculé d'une zone de stabilité vers une autre zone de stabilité. Le temps de ce calcul est tout naturellement associé à la conscience et représente en quelque sorte le présent pour le réseau. On constate que le processus de pensée repose sur le même schéma.

 

La pensée de l'individu est tributaire de ce déplacement de potentiel en potentiel sous l'effet d'une contre réaction de contrôle qui permet à la pensée de trouver en quelque sorte le meilleur gradient pour aboutir à une action spécifique ou à une « pensée » définie, indépendante du temps. Le temps « présent » n'étant que l'effet de contre réaction opérée pour trouver ce gradient optimal.

 

Non, « je » ne délire pas puisque « je » n'existe pas vraiment, étant une configuration stable d'un certain nombre d'affects qui constituent une « personnalité » qui n'est en fait qu'une complexion stabilisée par l'expérience vécue.

 

Notons au passage la remarquable interdépendance entre l'individu et son environnement, interdépendance qui est le propre des êtres vivants tous reliés dans écosystème spécifique dont chacun est dépendant. On peut constater que cette façon d'envisager la réalité est autocohérente, encore fallait-il trouver la bonne porte d'entrée, la bonne lecture pour que la cohérence apparaisse.

 

Il est donc évident que la société libérale, reposant sur une lecture de l'économie où le maillon de départ est un « homo oeconomicus » parfaitement identifié et « libre » est l'exact antithèse de l'individu réel qui lui est lié à son physique et aux relations que son corps et son esprit entretient avec le milieu dans lequel il évolue.

 

 

Mais quel rapport dira-t-on avec les notion de souveraineté et d'internationalisme ?

 

Je pense que pour le second concept il n'y a pas de souci : la liaison est transparente. En effet, chaque individu étant tributaire de et lié à son environnement écologique, il est de même pour tous. Ainsi tous les individus sont interdépendants et structurellement liés entre eux à travers l'écosystème qui les lie chacun. L'internationalisme est donc indissociable de la nature humaine des individus. Si on pousse le raisonnement pour l'étendre à tous les êtres « sensibles » nos voyons que l'écosystème terrestre forme une seule et unique entité interagissant de réflexivement entre eux.

 

On trouve bien évidemment une grande différence de mœurs entre le dromadaire dans le Sahara et la couturière d'une entreprise de confection mais l'un et l'autre sont liés par une entité supérieure qui est l'écosystème terrestre.

 

Il est donc « naturel » de penser internationalisme puisque c'est une communauté de fait, relative celle-ci à l'être humain, que l'on nommera par écosystème humain qui s'inscrit dans l'écosystème général.

 

C'est à partir de ce point-là que nous pouvons revenir vers les concepts de souveraineté/souverainisme. Comme il a été dit plus haut le souverainisme est un concept illusoire qui tendrait à faire croire qu'une nation peut s'isoler totalement des autres nations et que cette isolation de fait, consentie et organisée, rendrait la nation plus à même de parer aux différentes « agressions » qu'elle subirait de l'extérieur : quittons la zone euro, dressons des barrières aux importations venues de Chine, interdisons aux plombiers polonais de venir travailler en France et renvoyons « chez eux » tous les émigrés qui viennent pervertir ce bel équilibre national, d'une Nation composée d'individus parfaitement libres et indépendants. Je force le trait mais on n'est pas loin de ça quand on entend le discours du FN. Ils sont bien obligés de ne pas aller jusqu'à l'extrémité de leur raisonnement car ils se rendent bien compte que cette vision extrême ne tient pas debout.

 

C'est la raison pour laquelle dans leur discours il faut introduire un élément fédérateur qu'il ne nous ont pas piqué mais qui est indispensable pour leurs visées politiques : « Ce sont les méchants capitalistes qui exploitent les pauvres citoyens ». Vision infantilisante et racoleuse qui ne se définit pas dans ces termes mais qui constitue un point d'impact relativement à une population opprimée, brimée, déboussolée et désespérée. Le souverainisme de la Nation va s'opposer en tant que méthode pour faire obstacle à l'agression des agents extérieurs, sauf que cela ne règle pas l'action du capitalisme qui de toute façon se moque bien des frontières puisque international, globalisant par nature.

 

C'est donc le concept de « souveraineté populaire » que l'on va faire intervenir à ce point de notre réflexion : ce concept repose sur plusieurs éléments que sont :

a) l'intercommunication entre les individus d'un même groupe humain

b) la laïcité active en se libérant de tous les tabous imposés par le capitalisme

c) la capacité de décision du groupe humain à se rendre maître de ses décisions

On voit bien dans quelle mesure la souveraineté populaire est liée à l'internationalisme : en fait c'est la même chose, la différence c'est l'échelle de réalisation.

 

Aussi faut-il se donner les outils qui permettront de s'affranchir des tabous de la société actuelle, les actes de croyance à la religion féroce que les libéraux de tout poil cherchent à imposer comme une évidence naturelle mais qui n'a rien de naturel puisque tous nos affects ne dépendent que des expériences/forçages mentaux que la société nous impose.

 

Sauf que ces forçages mentaux ne sont qu'en fait une dynamique d'affects que l'on nous a entraînés à considérer comme infranchissables. Les exemples sont nombreux. Parmi les plus répandus citons l'acceptation du droit de propriété lucrative, le droit à la rémunération du capital contigu à la rente, l'absolue nécessité de la spéculation pour soi-disant « réguler les échanges ».

 

Une autre pseudo vérité, devenue croyance, la valeur de l'argent/de la monnaie. La notion même de valeur étant une notion vide intrinsèquement : on peut à la rigueur évoquer une « prétention à la valeur » de l'argent/monnaie alors que c'est tout plus un outil qu'il faut comme tout les outils adapter à l'usage qu'on en fait.

 

A ce point du développement évoquons l'Euro : cette monnaie est prétendu un objet de valeur qui selon les libéraux est le lien existant entre les différents pays de l'Eurozone gage de paix entre les nations qui appartienne à cette Eurozone. En fait c'est un outil qui sert à travers une multitude de règlements/cliquets à asservir les peuples/nations selon des règles qui n'ont rien de naturel, qui ont simplement été imposées de l'extérieur( l'avis démocratique du peuple on s'en moque ) afin d'améliorer le fonctionnement de la machine à concentrer la richesse produite par le travail des peuples, concentration dont une rare oligarchie peut profiter.

 

On voit bien la duplicité, typique des ordolibéraux, qui n'hésitent à brandir des notions alléchantes de liberté mais trompeuses puisque distillées dans leur « novlangue » pour asseoir leur pouvoir en utilisant la monnaie « Euro » non comme une valeur qu'elle n'a pas(nécessairement) mais bien comme un outil de domination.

 

Aussi, forts de cette analyse, aucune raison de tergiverser : on ne peut pas modifier l'UE de l'intérieur puisque sa structure de domination est faite de principes/idées faux par nature, conçus dans un but précis : conserver le pouvoir en utilisant des cliquets ne pouvant revenir en arrière.

 

Il faut donc casser la machine infernale en la privant des ses leviers de pouvoir que sont les principes soit disant intangibles mais purement fictifs que sont la propriété lucrative, le rendement du capital, et la spéculation.

 

Un gouvernement de gauche qui voudrait s'imposer doit prévoir dès son entrée en fonction de casser ces trois piliers du libéralisme et ne pas discuter avec ses représentants.

 

Ce n'est pas un histoire de principes politique c'est un ensemble de mesures qui relève du bon sens. Mais nombre de gens sérieux de la « gauche » sont incapables de se résoudre à cet indispensable chantier devant conduire à l'anéantissement du capitalisme.

 

Si vous avez suivi ce raisonnement vous pouvez constater que souveraineté et internationalisme sont compatibles mais seulement réalisables dans un cadre où les piliers du capitalisme auront été sciés de manière radicale.

 

Bien évidemment nous ne réussirons pas à créer immédiatement une société rêvée où « l'humain d'abord » aura été réalisé ex nihilo : c'est un but à atteindre mais pour l'atteindre il ne faut pas hésiter et imposer par la souveraineté du peuple les mesures qui permettront à cette souveraineté de s'exprimer totalement, réalisant en soi une union internationale des peuples dans un écosystème humain respectueux du reste de la planète.

Partager cet article

Repost 0
Published by puég-pichot - dans philosophie politique
commenter cet article

commentaires

constat69 23/02/2016 13:45

Résultats bruts du candidats Hollande depuis 2012 ! La chute démontre le peu de crédit qu'il faut accorder à ce clown et à sa basse cour avec le coq manu la tremblotte.

http://images.google.fr/imgres?imgurl=http%3A%2F%2Fs1.lemde.fr%2Fimage%2F2014%2F05%2F06%2F535x387%2F4412419_6_9906_ill-4412419-238a-popularite-hollande-534_2d1b9927af40512134af25af39465e41.png&imgrefurl=http%3A%2F%2Fwww.lemonde.fr%2Fpolitique%2Farticle%2F2014%2F05%2F06%2Fpopularite-de-hollande-un-devissage-en-quatre-paliers_4412199_823448.html&h=387&w=535&tbnid=pz_btNa18cVa-M%3A&docid=l8KWSjl7uG2BnM&ei=C1DMVvO2GIWZUdSnl4AI&tbm=isch&iact=rc&uact=3&dur=3495&page=3&start=27&ndsp=15&ved=0ahUKEwiz6IeD8Y3LAhWFTBQKHdTTBYAQrQMIfTAe

Maintenant que tout le monde sait que sa politique est soutenue entièrement par la droite ! (le projet de loi sur la liquidation du code du travail ne passerai jamais sans la droite) et qu'on sait qu'il recycle les premiers ministres lessiver en second ministres des relations extérieures, qu'il recycle des bougeoises écologiques payées à coup de strapontin à rien foutre pendant un an si ce n'est que finir de faire du lard !
Le Bilan de hollande est effroyable ! au fait savez vous que tout se massacre social, ce flicage de chômeurs, la contraintre sur les retraités , les malades, les jeunes n'a pas fourni un seul % d'amélioration des caisses toutes en déficit chronique dû à la misère qu'il a créer pour faire croire à merkel qu'il aurait son 3% ! Son 3% va avoir un prix très lourd à gauche ! un prix très lourd en matière d'emploi détruit , de famille brisé , de personne qui se jetteront sous les trains.
J'ai honte de voir des hommes de gauche voter pour ses raclures de chiottes. Hollande peut mettre toute les couronnes de fleurs autour de son cou , la seul qui lui va est celle mortuaire du PS qu'il a définitivement sali, détruit et offert au lepeniste de gauche Valls.
Maintenant je sais pourquoi la jeunesse ira vers les extrêmes un pays qui matraque sa société comme hollande devient un pays sans espoir, donc sans avenir, Les pays auront aucun mal à nous projeté dans le merdier, l'administration , des hopitaux,l'école deviendront morribond et les seuls survivants travailleront dans le flicage , les prisons pleines à craquer du désespoir que les médias ont entretenus.

constat69 23/02/2016 09:28

Si Pierre Laurent à des couilles je l'appelle en tant que parti de gauche ayant le plus de militants à organiser une table ronde de contestations avec tous les autres partis en dehors du PS des traitres.
Ainsi nous verrons quel poids nous avons si lors d'une table ronde de l'Urgence sociale. JLM et son JLM2017 y serait bien entendu invité , ainsi que NPA , Ensemble, LO , Frondeurs sincères , etc .

Dans l'urgence cette table ronde pourra aider les syndicats un peu seul face à ce requin sanguinaire que devient valls ! Valls se fout maintenant de hollande qu'il voit comme un faible, un peureux, un lâche. valls débride son rapport de force et veut détruire la gauche ! Urgence il y a , a concrétiser l'Urgence dans un rapport de force politique réel .
Pierre Laurent pour une fois à le jeu en main soit il laisse faire , soit il réagit enfin !
j'ai peur que hollande et Laurent soit du même bois tendre ! et que valls réussisse son opération de minage de la gauche !
l'alternative alors sera pour les travailleurs de crever et de voter pour l'extrême pour se venger des faux partis politiques de gauche qui les abandonnent.

constat69 23/02/2016 09:13

http://tempsreel.nouvelobs.com/en-direct/a-chaud/18293-loitravail-jusqu-reforme-droit-travail-previent-manuel.html

En votant pour Hollande, j'ai permis l'arrivée de ce petit dictateur raciste (el blancos). Il n'y a pas une journée où je regrette ce vote ! pas une !
Hollande aura fini par installer la droite au manettes alors que les gens avaient voté à gauche et dès le début puisque Mélenchon faisait un gros 11%.
Maintenant on sait que ce petit prétentieux de valls à les dents qui rayent le parquet et il fera tout ! vous m'entendez socialistes ! il fera tout pour détruire la gauche dans le but de renaitre de ses cendres encore fumantes.
Je vous le dit clairement les responsables du Front de gauche , du PCF , du PG et de JLM2017 n'ont plus qu'une alternative et si ils la ratent , ce sera définitivement plié car des travailleurs pensent à voté pour le FN non pas tant pour les idées que pour fracasser les tueurs d'en face.
Toute la politique d'hollande à été de matraquer les Français, les chomeurs, les retraités ! pas un écu n'a été pris dans la bourse du capital. Pas un !
les sociaux traitres et leur alliés du PCF vont bouffer les racines bientôt ! vive la gauche et les valeurs !
Pierre Laurent avait le moyen de bloquer ce petit con de premier sinistre ! il fait semblant depuis deux ans de naviguer autour du pédalo au fil de l'eau . un coup sur le pédalo , un coup en dehors !
Maintenant j'emploie les mots clairement ! Les Communistes ont trahis la Gauche ! vive la gauche de révolution. Elle est peut être dans le constat ! mais au moins elle a toujours été de gauche !

constat69 22/02/2016 16:51

Notre "Camarade" Ian Brossat à écrit un livre que je vous invite à ne surtout pas acheté , ni même lire.
Le titre "L'espion et l'enfant" où il vient vanter un présentation d'un grand père espion de l'URSS contre les intérêts Français au sens large lorsqu'il s'agit d'espionnage. De plus désigner son grand père comme étant un traitre car un espion reste un traitre. A croire que les gènes du pépé son passés politiquement dans les gènes du petit nourrie au lait de Staline. Un grand père traitre à son pays et un jeunot traitre à l'idéologie du FdG puisque qu'il a vendu sont âme politique et notre logo FDG pour un placard à Solférino et une place de strapontin près de Dame Hidalgo qui pour lui faire plaisir lui donne des pseudos responsabilités politiques. Bien entendu la gauche dans son ensemble c'est élever contre cette trahison politique de l'enfant perdu auprès d'agent de la droite que sont le PS et madame Hidalgo.
L'histoire retient toujours l'essentiel et la trahison de Brossat est clairement établi. Justice sera rendu et la gauche lui fera ravaler çà bientôt.

constat69 22/02/2016 13:14

http://www.lepoint.fr/politique/emmanuel-berretta/primaire-a-gauche-le-verrou-est-tire-22-02-2016-2020182_1897.php

çà complète ma note ci dessous et confirme que Pierre Laurent c'est laissé manipulé par Cambadélis laissant les communistes passer pour des brèles.
Mélenchon à jouer avec son jeux de cartes et le PS parle déjà de 21 avril car dès aujourd'hui il sait que pour freiner Mélenchon et garder ses brebis contre lui, il doit faire peur au peuple ! Valls utilise bien cette technique de la peur aussi.
A voir la vitesse où les perquisitions déboulent chez les Lepen alors qu'un cahuzac peut dormir au chaud sur ses deux oreilles montrent parallèlement que le PS ne veut pas trop que le FN parte de l'avant car le vote populaire FN de vengeance à été fatal pour le PS beaucoup plus que le vote d'extrême gauche. Mais les deux cumulés seraient catastrophique sur les bases du PS.
Le PS parti sioniste du mensonge et de la manipulation mise ses espoirs dans une division du camp de la gauche pour ramener ses petits ! petits, petits...(rire)
cambadélis après une année de manipulation à la droite de la gauche essaiera sur ordres de hollande de briser les liens ! voilà pourquoi même si le NPA et LO sont que des demi partis pour certains, JL Mélenchon doit tendre la main.Une nébuleuse dans une cohérence de vue !
de mon coté , j'ai identifié 3 partis très hostiles aux crevures du PS ! le JLM2017, le NPA et LO . pour ensemble j'attends comme la donzelle , de voir ou penche le vent pour venir lécher l'assiette du voisin (une triste spécialité de clémentine autain).

constat69 22/02/2016 09:07

Pierre Laurent dindon de la farce socialiste !

Pierre Laurent continue de constater que le PS le mène par le bout du nez , mais il continue quand même de jouer au jeu pervers du PS ! Rien ne m'étonne plus chez un homme aussi faible politiquement et émotionnellement que Laurent.
Il reconnait que le choix Cambadélis / Hollande est une bouse , mais il continue de jouer avec leur jeu de cartes où lui Laurent n'aura que les 7, les 8 et au mieux les 9 , alors que cambadélis garde les As , son roi Etron 1er , les dames, et les valets que sont Emmanuel Cosse et JV Placé.
De plus Laurent explique que le Choix de Melenchon serait un problème ! C'est l'hôpital qui se fout de la charité ce type ! Autant je l'ai dit ici j'aurais souhaité une meilleurs coordination entre la candidature de JLM avec les vrais partis de révolution à gauche (l'extrême gauche). Autant je pense que les candidatures à gauche de type JLM , NPA , LO seront des candidatures de construction de l'avenir , un avenir qu'a gauche Hollande à voulu détruire. Plus il y aura de listes à gauche plus on mesurera le poids de cette gauche réelle.
Laurent veut briser JLM pour mieux servir ses Maîtres !
Salaud !

http://www.rtl.fr/actu/politique/primaire-de-la-gauche-pierre-laurent-veut-un-vote-a-l-automne-7781997438

De mon coté et concernant la prise de position de JLM concernant Poutine qui fait l'objet d'une opération de lynchage de Melenchon sur France inter , je préfère attendre de lire l'intégralité de ses propos et je souhaite que la gauche se méfie autant de Poutine que d'Obama.

.