Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Politique N'est Pas Une Fin En Soi, Elle N'est Que L'outil Nécessaire À L'équilibre Du Monde.

  • : Le blog de cronos
  • Le blog de cronos
  • : Ici le politiquement correct et la langue de bois sont définitivement bannis, la droite et son extrême y sont honnies, la pseudo gôche de la rue de Solférino y est moquée, la vraie gauche y est chez elle, celle des citoyennes et citoyens du monde qui rêvent d'humanisme et de liberté. Nous ne pourrons connaître la paix et le bonheur tant que nous n’aurons pas éradiqué l'oligarchie financière et les prédateurs que sont les banques internationales.
  • Contact

Recherche

Pages

26 mars 2016 6 26 /03 /mars /2016 17:17
Lisbonne 27/04/1974 vive la révolution !

Lisbonne 27/04/1974 vive la révolution !

 

Devrai-je en crever que je ne cesserai de dire que ce n'est pas par les urnes mais que c'est dans la rue, et en armes, que le peuple pourra seulement reprendre le pouvoir qui lui appartient, croire et dire le contraire est une fourberie ou une lâcheté.

 

Pour le coup j'emploie le mot peuple à dessein car j'y mêle les prolétaires et les petits bourgeois qui sont aujourd'hui traités à la même enseigne, vous savez ces petits porteurs comme on les appelle dans les conseils d'administration du CAC40 où on ne mélange pas facilement les vrais riches avec les petits épargnants bien que ceux ci soient bien sûr beaucoup plus nombreux.

 

Aujourd'hui, la seule action ayant un réel potentiel de victoire est de pousser les syndicats, les associations et les meneurs d'hommes, même la racaille comme vous les appelez, à la grève générale et totale, à s'armer et entrer en résistance. Être insoumis ne suffit plus, ceux qui le sont, le sont depuis trop longtemps maintenant. Vous verrez que très vite ils traiteront de terroristes les résistants que nous sommes, des résistants révolutionnaires dignes de ceux du CNR.

 

Tous ceux qui ne sont pas d'accord avec ce postulat, peuvent d'or et déjà se mettre dans la catégorie collabos de l'oligarchie, peu importe leur couleur politique. Il n'est plus l'heure de faire de la politique, il est l'heure de faire la révolution, la vraie, celle du peuple pour le peuple et par le peuple … Pas le bla bla intellectuel qui endort plutôt qu'il ne réveille les consciences. Pas non plus les discours des beaux parleurs des partis politiques qui n'ont à nous vendre que leur hypocrisie et leur carrière, comment peuvent-ils encore oser parader et flagorner comme ils le font, c'est un manque de respect total, nous croient-ils aussi stupides qu'ils sont vains ?…

 

D'ailleurs où en sont les consciences, vous voulez que je vous le dise !?… Elles sont à direction variable. Pour les plus honnêtes d'entre nous elles sont dans la moise la plus noire, point barre, y'a même plus de question à se poser. Pour ceux qui ne savent plus où s'asseoir, car dès que tu poses ton cul quelque part il faut raquer, c'est encore plus délirant ; ils pensaient avoir les moyens de moyenner, mais en réalité ces fameux moyens sont devenus peau de chagrin en une dizaine d'années et finissent même par disparaître complètement pour beaucoup d'entre eux, il y a vraiment du souci à se faire pour ces gens-là, ceux qu'on dit de la classe moyenne, eux pour le coup, leur conscience est devenue réversible comme leur anorak de sport d'hiver, sauf qu'on leur a tondu la fourrure entre temps et qu'ils commencent sévèrement à se les geler. Bref, pauvre ou moyennement riche tout le monde se retrouve à la même enseigne, à savoir que tous ont un voire des crédits sur le dos, et que le souci principal est de savoir comment ils vont pouvoir payer la banque à la fin du mois, le 10 pour les plus malins !… Pensez-vous qu'ils se sentent libre d'envoyer quoi que ce soit promener ? Quand vous êtes pendu par votre banquier comme ils le sont !… Eh bien, non !… Ils peuvent pas et ils subissent et tendent le dos et ma foi la conscience citoyenne on se la met quelque part, vous imaginez très bien où …

 

Il est grand temps effectivement que cela cesse, il est grand temps que la peur quitte les gens, il est grand temps que tous les inutiles et les suceurs de sang disparaissent, il est grand temps de remettre de l'ordre dans la maison France, il est grand temps que les consciences s'éveillent et se libèrent de leur terreur du bankster et de l'argent omnipotent.

 

C'est l'heure de sauver la patrie, de nous sauver de l'esclavagisme et du consumérisme, aux armes citoyens la patrie est en danger et nous avec !…

 

GRÈVE GÉNÉRALE … Partout en France … GRÈVE GÉNÉRALE … Partout en France … GRÈVE GÉNÉRALE … Partout en France … GRÈVE GÉNÉRALE …

 

TOUS dans la rue le 31 mars, pacifiquement pour commencer, réclamons la grève totale, réclamons la liquidation de ce gouvernement d'incapables : " Valls, Macron et les autres, tous les autres, dehors ". Réclamons la démission de ce président renégat : " Hollande tu nous a volé nos voix, tu dois être jugé pour haute trahison ". Réclamons la protection de l'armée qui est la seule protectrice de la France : " l'armée avec nous, la France c'est nous, le peuple ", rééditons la révolution des œillets comme au Portugal le 25 avril 1974.

 

SI les CRS menacent et attaquent, défendons-nous à mains nues, notre nombre les écrasera comme les cancrelats qu'ils sont, cancrelats mercenaires au service de leurs chefs eux-même servils laquais et valets de l'oligarchie CAPITALISTE…

 

La VICTOIRE est dans les mains de ceux qui osent vivre et se lever. Debout la France, il est l'heure du changement, QUE VIVE LA 6° RÉPUBLIQUE !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by cronos - dans politique
commenter cet article

commentaires

Denis Faict 27/03/2016 11:11

OUI Raphaël ET les urnes, oui … Mais après !… Et tu sais pertinemment pourquoi après.

D'autre part, je ne sous-entend rien, je ne dis que des vérités que chacun de nous à dans la tête, mais qu'aucun n'ose dire. Débattons de ce que nous voulons faire demain et comment, mais le plus urgent de mettre la révolution en marche et pour le faire il faut le crier, le gueuler pour que la masse finisse par l'entendre, il faut que les gens savent qu'ils ne sont pas seul à penser que cela est maintenant nécessaire, nous en sommes tous convaincu, pour l'heure chacun pour soi : parce que c'est comme cela que l'on nous a programmé, chacun pour soi !…

raphaël 27/03/2016 23:55

Tout à fait d'accord. La rue, et les urnes, et la rue. Une fois le pouvoir pris, pas question de rentrer sagement à la maison, bien au contraire, c'est là que tout va commencer pour de bon!
Et effectivement, il faut mettre l'armée et la police de notre coté...

puég-pichot 27/03/2016 20:02

Je suis d'accord avec toi, Denis, car une fois l'Armée et la Police de notre côté que pourront-les valets de l'oligarchie ?
D'autant qu'un fois la police et l'armée étant passé du côté du laïos ils ne pourront plus revenir en arrière.
Ils ont posé des cliquets pour empêcher que le peuple ne conteste leurs avantages, posons des cliquets nous aussi en les privant des armes de la répression qui pourrait venir sinon !
Car, à supposer que nous gagnions par les urnes, croyez-vous qu'ils partiront la queue basse en s'excusant ? S'il se sentent forts ils nous enverrons des troupes de toutes natures pour nous faire taire, élections gagnées ou pas !
Si nous avons mis l'armée et la police de notre côté, ils sont cuits.
Alors, comme pour la révolution des oeillets, l'Armée avec nous, la Police avec nous !

raphaël 26/03/2016 23:33

Le top, c'est la combinaison des urnes ET de la rue. L'un sans l'autre n'est qu'illusion...