Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Politique N'est Pas Une Fin En Soi, Elle N'est Que L'outil Nécessaire À L'équilibre Du Monde.

  • : Le blog de cronos
  • Le blog de cronos
  • : Ici le politiquement correct et la langue de bois sont définitivement bannis, la droite et son extrême y sont honnies, la pseudo gôche de la rue de Solférino y est moquée, la vraie gauche y est chez elle, celle des citoyennes et citoyens du monde qui rêvent d'humanisme et de liberté. Nous ne pourrons connaître la paix et le bonheur tant que nous n’aurons pas éradiqué l'oligarchie financière et les prédateurs que sont les banques internationales.
  • Contact

Recherche

Pages

11 septembre 2016 7 11 /09 /septembre /2016 15:10
Situation militaire au Moyen-Orient - Le 10/09/2016.

Je vous convie de lire d’abord ce papier écrit par un pamphlétaire américain, paru dans la revue ‘alter’ américaine Counterpunch/

 

Justice pour le peuple syrien

 

Pourquoi le peuple syrien ne peut accepter un plan pour démettre Assad de ses fonctions by par JOHN WIGHT

Counterpunch SEPTEMBRE 9, 2016

http://www.counterpunch.org/2016/09/09/why-the-syrian-people-wont-accept-a-deal-to-remove-assad/

 

« Voici à nouveau un plan de transition démocratique en Syrie.

Il a été concocté par une coalition de groupes d’opposition se rencontrant à Londres, soutenue par les complices habituels : la Turquie, l’ UE, les USA, et les états du Golfe. Il est décrit comme un plan détaillé conférant à la Syrie un pluralisme démocratique et religieux. Comme il fallait s’y attendre, il contient une condition préalable : démettre du pouvoir Bashar al-Assad. »

 

« La coalition qui agit derrière ce schéma ridicule porte le nom de Comité de Haute Négotiation (HNC), et comprend près de trente groupes ‘modérés’ différents, unis politiquement et militairement dans le but de retirer la présidence du pays à Assad. Ce que représentent exactement ces gens en Syrie même, perconne ne le sait. »

 

« Ce que nous devons savoir, c’est que Assad a le soutien de la grande majorité de son peuple, qui n’ acceptera aucun arrangement à la ‘coloniale ‘ pour déposer don président.

Le caractère amer de cette demande de déposition d’un gouvernement, c’est que celui-ci a joué un rôle indispensable dans la survie du pays, durant cinq longues années de conflit brutal, sans rémission contre les puissances déchaînées de l’enfer, avec comme résultat direct la déstabilisation de la région par les USA et leurs alliés, commençant par la guerre en Irak en 2003. »

 

« Il n’y a pas de meilleur exemple de démocratie qu’une armée soutenue par un peuple refusant de s’incliner en face d’une implacable barbarie. Comme le révèlait au début de cette année le journaliste britannique et correspondant au Moyen-Orient, Robert Fisk, 60.000 officiers et soldats syriens ont péri dans un conflit le plus brutal et sans merci dont la région avait été témoin depuis la guerre d’Irak entre 1980 et 1988. Non seulement l’armée Syrienne Arabe– constituée de soldats chrétiens, alaouites, sunnites, chiites et druses ainsi que leurs alliés libanais et iraniens, faisaient face à un ennemi tellement barbare et meurtrier qu’il supportait la comparaison avec les Khmers Rouges au Cambodge, dans les années 1970, soldats et civilis ont été abattus par des forces supportées par les états voisins comme la Turquie, l’Arabie Saoudite, le Qatar, la Jordanie, etc., en plus de leurs soutiens occidentaux. »

 

« Et ce sont là les pays et les gouvernements auquels les Syriens devraient faire confiance pour leur avenir ? »

 

« Le crime du gouvernement syrien, aux yeux de l’Occident est, non la perte de la democratie, mais plutôt le fait que la Syrie sous Assad a longtemps refusé de plier les genoux devant les USA et l’hégémonie de l’Ouest, ….. »

 

« Malgré le courage et la ténacité de l’ armée Arabe Syrienne et du peuple, il y a peu de doute que l’Occident eût réussi dans son entreprise, sans l’intervention de la Russie dans le conflit, commencée à la fin de septembre 2015. L’ intervention militaire russe fut, et continue à l’être, une remarquable réussite de logistique, de planification et d’organisation nécessaire pour la projection d’une grande puissance à des milliers de miles de ses propres frontières. Elle a montré quelques-uns de ses avions les plus avancés , des systèmes de missiles, et un armement technologiquement des plus avancés du monde actuel, battant Washington dans son propre jeu. Ceci, sûrement, est la raison réelle de la démonisation de Poutine dans les médias occidentaux. »

 

« Il ne faut pas croire qu’ Assad devrait diriger éternellement la Syrie. Il faut cependant affirmer, que le gouvernement de la Syrie est une question réservée au peuple syrien

 

Le but de ceux qui ont souffert et tant sacrifié est la victoire et non une transition. »

 

Fin de la traduction

 

***************************************************************

Le point militaire en Syrie, le 10 septembre 2016.

 

Source : South Front

 

Le 9 Septembre, l'armée arabe syrienne (SAA), la Brigade Faucons du Désert, les Marines syriens et le Parti syrien nationaliste (SSNP) ont commencé une attaque à grande échelle contre les terroristes de Jabhat Fateh Al-Sham (anciennement Jabhat Al Nusra) et Jaish al –Fatah, dans la province syrienne de Latakié. L'avance a été massivement soutenue par les frappes aériennes des aviations russes et syriennes. Des sources locales rapportent que les raids aériens conjoints ont atteint jusqu'à 60 cibles terroristes depuis le début de l'opération.

 

Les loyalistes ont capturé un groupe de villages dans les régions du nord-est et nord-ouest de la province et ont terminé la journée en chassant l'alliance terroriste des montagnes stratégiques de Al-Ra'i. Le contrôle des Montagnes d'Al-ra'i permet aux forces pro-gouvernementales d’accéder à la campagne de la province d'Idlib et au village stratégique de Kabani.

 

*************************

 

Plusieurs rebelles se sont rendus à l’armée syrienne

By Leith Fadel – Al Masdar News- 10/09/2016

https://www.almasdarnews.com/article/several-rebels-surrender-syrian-army-moadhimiyah-al-sham/

 

Damas, Syria (5:25 P.M.) – Il y a quelques minutes, un grand nombre de djihadistes se sont rendus avec leurs armes à l’ Armée Arabe Syrienne (SAA) dans la ville clé de Al-Mo’adhimiyah Al-Sham ) à l’ouest de Ghouta.

 

********************

 

Pendant un mois, les islamistes ont livré des combats féroces dans différents points de la Syrie. Ils semblent maintenant à bout de forces, et les rebelles qui pourraient bénéficier de l’amnistie commencent à se rendre. Quant aux mercenaires, leur sort est douteux.

 

********************************

 

 

Situation militaire au Moyen-Orient - Le 10/09/2016.

Coup de théâtre, ce 10-IX-2016 : les israéliens soutiennent ouvertement les terroristes en Syrie

 

Après une frappe aérienne israélienne sur l’armée syrienne, les terroristes lancent une offensive de grand style et pénètrent dans la campagne de Quneitra

 

Le 10 septembre, la force aérienne a frappé des positions de l’armée arabe syrienne (SAA) dans le village de Hader dans la province syrienne de Quneitra. Les frappes aériennes étaient synchronisées avec le départ d’une offensive à grande échelle de Jabhat Fatah al-Sham (anciennement Jabhat Al Nusra) et de ses alliés dans la même zone.

Les forces terroristes groupées ont avancé vers Hader, s’emparant de quelques sites dans les environs du village. De furieux combats se déroulent dans cette zone.

Partager cet article

Repost 0
Published by Carol Deby - dans Moyen-Orient
commenter cet article

commentaires