Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Politique N'est Pas Une Fin En Soi, Elle N'est Que L'outil Nécessaire À L'équilibre Du Monde.

  • : Le blog de cronos
  • Le blog de cronos
  • : Ici le politiquement correct et la langue de bois sont définitivement bannis, la droite et son extrême y sont honnies, la pseudo gôche de la rue de Solférino y est moquée, la vraie gauche y est chez elle, celle des citoyennes et citoyens du monde qui rêvent d'humanisme et de liberté. Nous ne pourrons connaître la paix et le bonheur tant que nous n’aurons pas éradiqué l'oligarchie financière et les prédateurs que sont les banques internationales.
  • Contact

Recherche

Pages

18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 15:37

Quand on me parle de «nucléaire» et que l’on y joint le mot «Japon», il n’y a qu’une seule image qui me vienne à la mémoire celle d’Hiroshima et de Nagasaki, inutile de parler du nombre des morts pour être horrifié par la connerie humaine, et là le désastre n’avait rien de naturel ; voilà la grandeur des hommes, pour moi le nucléaire représente le génie du mal par excellence, et aujourd’hui avec Fukushima faire un débat me paraît d’une ineptie totale ; tout ce qui touche de près ou de loin à la fission nucléaire doit être stoppé et interdit sans autre forme de procès dans le monde entier, et par pitié qu’aucun ne vienne me dire ; mais l’électricité … Concernant l’énergie, faites fonctionner les centre de recherche, ils sont payés pour cela, ils trouveront, c’est leur fonction, et renationalisons vite EDF et mettons Mr Proglio l’ami de N. Sarkozy, dehors.

Hormis les problèmes plus qu’inquiétants de déchets, oui, quand je préconise la sortie du nucléaire, en réalité je pense désarmement nucléaire, mais il faut être crédule pour croire que l’un puisse se faire sans l’autre. Qu’une centrale pète ici où là cela n’a pas grande importance sauf pour les populations environnantes, établissons des zones de sécurité autour des centrales, n’est ce pas ! Pour les autres atteintes par les nuages, eh bien ma foi, il y aura un peu plus de problèmes de thyroïde, c’est pas si grave. Car ne vous faites pas d’illusions, les ennuis vont commencer, le parc est trop vieillissant pour ne pas risquer des accidents et ceci partout dans le monde. Et maintenant que nos chers dirigeants ont privatisé EDF et l’énergie nucléaire, je ne vous dis pas l’angoisse qui m’envahit.

Concernant la polémique soulevée par Fukushima, il est déplorable d’utiliser une telle catastrophe à des fins d’analyses politiques ; d’où que vienne le débat, d’abord c’est le tremblement de terre et le «raz de marée» à sa suite qui en sont les causes, nullement les centrales nucléaires qui ne sont que des conséquences, et l’homme tout aussi prévoyant qu’il soit au travers d’une écologie planifiée, raisonnée, programmée ou de toute autre appellation, ne pourra jamais maîtriser les éléments naturels, sauf à s’y soustraire en s’en éloignant le plus possible.

Il n’y a rien de dogmatique à vouloir quitter le process nucléaire, car le militaire est bien plus prégnant que le civil dans le degré de dangerosité à travers le monde, mais vous ne supprimerez jamais le nucléaire militaire sans supprimer le civil.

D’autre part, la manière actuelle d’exploiter la fission nucléaire nous laisse des déchets à haute tenue dont on ne sait que faire pour les siècles à venir, arrêtons très vite les dégâts. S’il s’avère dans l’avenir que de nouvelles technologies permettent l’utilisation du nucléaire sans risques et sans déchets, alors il sera temps de revoir le problème à la condition sine qua non que le militaire n’en soit pas.

Un contradicteur me dit l’autre jour : “Et combien de temps elles durent les ordures ménagères ? Le plastique c’est autour de 500 ans, les boites de conserve entre 100 et 500 ans. Le verre et certains plastiques, c’est en millénaires que ça se compte (4000 ans pour le verre). Donc oui, c’est parfaitement comparable. Sauf que les volumes ne sont pas du tout les mêmes...” Réponse - à la différence près, que le verre, le plastique, le métal sont tous recyclables et réutilisables, lorsque l’on fera des sucettes avec les déchets nucléaires vous serez gentils de m’en informer, j’ai une école maternelle comme voisine.

Un point non négociable, étant la renationalisation de l’entreprise EDF, car ce ne sont pas les actionnaires capitalistes qui prendront en charge le démantèlement des centrales nucléaires, ou s’ils le font ce sera avec les risques maximum pour le minimum de dépense.

Pour conclure, les gens qui n’ont pas encore compris, que l’avenir du développement energétique et la sauvegarde de la planète sont dans les recherches et développements des techniques permettant d’utiliser les matériaux ou éléments naturels (AIR - EAU - FEU «magma»). Ensuite il faut accepter un décroissement progressif qui soit au rythme de la sortie du nucléaire. N’oublions pas que d’ici 30 ou 40 ans la terre sera peuplée de plus de 10 milliards d’individus qui revendiqueront les même droits pour TOUS, c’est à dire les mêmes que les nôtres, et quoi de plus normal !… 

Partager cet article

Repost 0
Published by cronos
commenter cet article

commentaires