Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Politique N'est Pas Une Fin En Soi, Elle N'est Que L'outil Nécessaire À L'équilibre Du Monde.

  • : Le blog de cronos
  • Le blog de cronos
  • : Ici le politiquement correct et la langue de bois sont définitivement bannis, la droite et son extrême y sont honnies, la pseudo gôche de la rue de Solférino y est moquée, la vraie gauche y est chez elle, celle des citoyennes et citoyens du monde qui rêvent d'humanisme et de liberté. Nous ne pourrons connaître la paix et le bonheur tant que nous n’aurons pas éradiqué l'oligarchie financière et les prédateurs que sont les banques internationales.
  • Contact

Recherche

Pages

19 janvier 2013 6 19 /01 /janvier /2013 15:47

À vous qui venez me lire, tout d’abord, merci de partager ma colère que j’espère vous trouvez juste ; ensuite de quel paroxysme est-il question ? Si l'on parle de ma colère, elle ne pourra jamais atteindre son paroxysme sur le blog de Jean-Luc Mélenchon, endroit où l'on me posa la question du titre, son expression ne serait pas tolérer, ce qui en soi est bien dommage car les lecteurs du blog de Jean-Luc Mélenchon échappent ainsi à un festival de verbes et de mots forts bien agencés et acérés portant la flèche du courroux au cœur de sa cible, et le dard de l’insise au plus profond de la libelle, mais cela bousculeraient beaucoup trop de gens, le webmestre en premier, par contre je suis persuadé que Jean-Luc Mélenchon ne serait pas plus épaté que cela, et qu’il pourrait y prendre plaisir, mais je ne mis risquerais pas ...

 

Si c’est le paroxysme de la démocratie dont il est question, alors là j’avoue que je titube d’incompréhension, cela fait maintenant bientôt toute une vie que je cherche désespérément cette démocratie tant citée et si peu palpable, donc de la à distinguer son paroxysme !...

 

Quant à la politique, je deviens de plus en plus convaincu que c’est l’apanage des cuistres et fainéants qui n’ont vraiment rien d’autre à foutre que d’en faire profession, quel paroxysme attendre de ces gens là ?

 

Ensuite pour les gens de notre espèce qui n’en avons jamais vécu, c’est très certainement un exutoire pour avoir bonne conscience ou à l’extrême une occupation déraisonnable que nous nous permettons avant de mourir d’ennuis, nous sommes par là même bien stupide de ne pas en faire profit, mais enfin il faut bien des naïfs pour gober toute cette hérésie ... N’est-ce pas !...

 

Par contre pour moi la politique est l’art de gouverner, et, l’élément majeur de ma vision politique, qui est rarement celle des professionnels de la chose, est que c’est la fonction qui possède les pouvoirs et non pas l’homme ou la femme qui obtient cette fonction par nomination ou par élection.

 

Il va en politique comme ailleurs, il y a de tout, des excellents (1 ou 2 par siècle), des bons, des moins bons, jusque là, je reste tolérant, mais ensuite quand ils sont mauvais, très mauvais, et là ils sont nombreux, je pense que ces gens devraient être éjectés avec perte et fracas de leur mandature(1) ; puis, il y a ceux dont on n’entend peu parler, qui ne sortent jamais de leur palais ou alors seulement pour couper les rubans inauguraux, à tel point qu’on se demande s’ils existent, ceux qui cumulent mandats, fonctions et présidences, les professionnels de la politique en sorte, souvent encastrés dans leur fauteuil jusqu’à 80 ans et des plumes, et même pour certains bénéficiant d'une charge héréditaire, de père en fils dans nos contrées de province cela est bien plus courant qu'on ne le pense, à Paris de même d'ailleurs …

 

Vous pouvez aisément constater que cuistres et fainéants sont pléthore dans cette caste qui se goberge grassement sur le dos du peuple.

 

Pour moi la vraie politique devrait être ceci : tou(te)s les français(es) devraient au même titre qu’ils sont convocables pour être juré, être convocables pour remplir durant un mandat une responsabilité politique pour le compte de l’état, ceci à partir de l’âge de 45 ans, mandat non renouvelable mais permettant une évolution pour 5 mandats successifs amenant ainsi à la plus haute fonction, fini les politiques professionnels, leur dévouement à la patrie serait récompensé par une retraite complémentaire à celles de leurs activités antérieurs.

 

(1) C’est là que le peuple français, pour commencer une vraie révolution citoyenne et républicaine, doit se remettre à faire de la politique en mettant ces caciques à la porte des parlements nationaux, régionaux et départementaux, je rend le peuple français coresponsable avec les femmes et hommes politiques de l’état dans lequel se trouve la France, son exaspérant mutisme méne les gens qui se battent pour eux dans un état de paroxysme du dégoût et de la COLÈRE.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

marechal 30/01/2013 06:09

ah zut pas moyen de copier coller la dedans
@ Denis
je t'ai adressé un post chez corbière que j'aurai voulu mettre ici,
voili voilou
a bientôt de te lire.
Yo

Jean Valjean 28/01/2013 19:19

Petite leçon d'Europe par le président du conseil(Jean Gabin)
http://www.youtube.com/embed/Dq8CyzMJNWY?rel=0

mimi 26/01/2013 19:52

Fabrice Lucchini,un réac assumé?
Rien n'est moins sur,Fabrice est né dans une famille pauvre.

Jean Valjean 23/01/2013 00:44

Avant l'heure, c'est pas l'heure et après l'heure, c'est plus l'heure.
Une fois de plus on s'est fait couillonner aux élections, on a raté le coche et les ultra libéraux sont en train de verrouiller les dernières serrures. De plus le problème n'est pas franco-français
mais mondial .
La catastrophe annoncée pour décembre 2012 a effectivement eu lieu justement parce qu'il ne s'est rien passé d'exceptionnel.
Nous n'avons pas le rapport de force nécessaire, ni en théorie, ni en pratique, surtout avec les divisions qu'on nous induit dans les pattes en ce moment, alors c'est frustrant mais il faut
résister en laissant à l'abcès le temps de murir en espérant qu'il voudra bien crever un jour, ce qui n'est pas sûr du tout.
Si le peuple ne prend pas ses responsabilités, on ne peut pas le changer pour en prendre un autre.
C'est bien dommage pour nous (la conscience c'est l'enfer !), mais en tous les cas, c'est pas en se rendant malades de ça qu'on s'en sortira ...
Donc continuons à résister par exemple en utilisant l'humour comme mécanisme de défense à part entière !
(Au passage, je trouve qu'il serait stupide de ne pas tenter sérieusement de rallier à notre cause des personnes atypiques et très médiatisées comme Luchini qu'il vaudrait mieux avoir dans notre
camp que dans l'opposition. Il faut savoir utiliser le poids des média).

Application:
" - Papa, demain j'ai un devoir sur la politique, tu peux m'en parler?

-Ben fiston, je pense que la meilleure méthode pour te parler de la politique c'est de faire une analogie avec notre famille écoute bien :

- Je suis le capitaliste car je nourris la famille. Ta mère est le gouvernement car elle contrôle tout. La bonne, c'est la classe ouvrière car elle travaille pour nous. Toi, tu es le peuple et ton
petit frère la génération future.

- Dans la nuit, petit Pierre est réveillé par les cris de son petit frère. Il constate que ses couches sont sales. Il se rend dans la chambre des ses parents et essaie de réveiller sa mère, sans
succès. Il se rend compte que la place où dort son père habituellement est vide et il le trouve au lit avec la bonne. Il retourne se coucher.

Le lendemain matin, son père lui demande :

- alors, as-tu compris ce que je t'ai expliqué hier?

- oui

- Excellent mon garçon, et qu'as-tu appris ?

- J'ai appris que le capitalisme baise la classe ouvrière tandis que le gouvernement roupille, ignorant le peuple et laissant la génération future dans la merde. "