Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Politique N'est Pas Une Fin En Soi, Elle N'est Que L'outil Nécessaire À L'équilibre Du Monde.

  • : Le blog de cronos
  • Le blog de cronos
  • : Ici le politiquement correct et la langue de bois sont définitivement bannis, la droite et son extrême y sont honnies, la pseudo gôche de la rue de Solférino y est moquée, la vraie gauche y est chez elle, celle des citoyennes et citoyens du monde qui rêvent d'humanisme et de liberté. Nous ne pourrons connaître la paix et le bonheur tant que nous n’aurons pas éradiqué l'oligarchie financière et les prédateurs que sont les banques internationales.
  • Contact

Recherche

Pages

7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 19:24

Suite à l'audition de l'intervention de Mr Jean-Luc Mélenchon invité de Mr Guillaume Durand sur Radio Classique le 4 janvier dernier, je me suis fait quelques remarques qui heurtent le vieux socialiste de gauche que je suis.

 

Tout d'abord monsieur Guillaume Durand relance JLM sur "le capitaine de pédallo" (j'espère au passage qu'il a déposé à la Sacem son texte) désormais grand classique radiophonique, donc il relance JLM sur ce capitaine en précisant "lui qui est le seul à pouvoir faire gagner la gauche", aucune reprise de la part de Jean-Luc Mélenchon pour signifier que non ce n'est pas François Hollande qui risque de faire gagner le peuple de gauche, mais le Front de Gauche dont il est le candidat, premier étonnement…

 

Ensuite un peu plus loin, Jean-Luc Mélenchon utilise le terme "ruse politicienne de bastringue", pense-t-il vraiment que c'est avec des bons mots qui se veulent drôles qu'il affirmera davantage ses différences, nous ne sommes pas à un concours d'humour, mais en campagne présidentielle me semble-t-il, deuxième étonnement…

 

Monsieur Jean-Luc Mélenchon que faites vous de tous vos camarades et partisans qui tirent à boulets rouges en permanence contre François Hollande ? Quand vous dites "François Hollande n'est pas mon adversaire c'est mon concurrent" et puis encore "c'est le discours d'un homme de gauche présenté par un parti de gauche", alors là les bras m'en sont tombés, là ce n'est plus de l'étonnement c'est de l'amertume …

 

Monsieur Jean-Luc Mélenchon votre manière d'envisager l'homme de gauche m'intéresse, il ne suffit pas de se dire socialiste pour être de gauche, il y a eu des socialistes nationaux de triste renomé, et maintenant ils sont en général démocrates, voir libéraux ce que fût d'ailleurs Mr François Mitterrand, ensuite me dire en quoi le Parti Socialiste est-il encore de gauche dans ses textes et ses discours, ne vous prouve-t-il pas le contraire avec sa manière de se comporter à votre endroit.

 

Si Jean Luc Mélenchon ne dit pas que François Hollande n'est pas un homme de gauche, qu'il ne l'a jamais été, qu'il n'en est que la caricature, c'est que certains le tiennent par les c....... (testicules), en vue des législatives…

Partager cet article

Repost 0
Published by cronos
commenter cet article

commentaires