Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Politique N'est Pas Une Fin En Soi, Elle N'est Que L'outil Nécessaire À L'équilibre Du Monde.

  • : Le blog de cronos
  • Le blog de cronos
  • : Ici le politiquement correct et la langue de bois sont définitivement bannis, la droite et son extrême y sont honnies, la pseudo gôche de la rue de Solférino y est moquée, la vraie gauche y est chez elle, celle des citoyennes et citoyens du monde qui rêvent d'humanisme et de liberté. Nous ne pourrons connaître la paix et le bonheur tant que nous n’aurons pas éradiqué l'oligarchie financière et les prédateurs que sont les banques internationales.
  • Contact

Recherche

Pages

5 juillet 2013 5 05 /07 /juillet /2013 14:07

Les événements récents me font penser à ce bambin, assis seul sur cette immensité sableuse de la mer à marée basse, qui frappe le sable mouillé avec sa petite pelle en plastique en voulant faire remonter l'eau de la mer.

Je sors d'un conseil national du parti de gauche, où quasiment rien n'a été dit concernant l'EUROPE, cela est stupéfiant, alors que toute l'Europe du sud est dans une situation près insurrectionnelle, situation amenant systématiquement le fascisme au pouvoir, nous en avons tous le terrible souvenir, l'histoire hoquette et se répète invariablement.

La sortie de l'Europe et de l'euro préconisée par certains et contre productive à la révolution systémique attendue, car isolée, la France serait instantanément la proie des spéculateurs de tous bords, pour la simple raison que nous n'avons aucune possibilité de vivre et d'évoluer en autarcie, nous ne pourrions pas fermer nos frontières, c'est l'évidence même.

Certes il nous faut trouver une réponse aux agressions permanentes de l'oligarchie, les propositions sérieuses ne font pas florés, et la volonté d'action semble tétaniser nos esprits les plus affûtés, que se passe-t-il réellement ? Si certain de mes lecteurs ont une petite idée, merci de nous en parler.

Voici quelques réflexions, certes guère originales, mais qui ont le mérite de repositionner nos interrogations et doutes.

Le pouvoir détenu par les politiques n’est qu’une vitrine pour apaiser les populations, ils n’ont, dans ce système capitaliste-fasciste, aucun pouvoir sur le devenir de l’économie et des peuples. Les enjeux financiers sont tellement importants que le politique, toujours dans ce système, applique les ordres en provenance de l’oligarchie et est condamné à les exécuter, pour vous en convaincre, s’il en est nécessaire, il vous suffit d’observer l’outrecuidance de madame Laurence Parisot, elle même n’étant qu’une courtisane de la ploutocratie régnante, cela est vrai dans tous les états et nations européennes, Mme Merkel n'est elle même que la marionnette de l'oligarchie fasciste allemande, et partout ailleurs idem.

C'est donc bien pour cela qu'il nous faut répondre à cette crise systémique et à l'abandon des politiques par une Révolution qui n'a que comme but de faire tomber le système capitaliste-fasciste, aucune autre alternative n'est la solution.

Vouloir ménager la chèvre et le choux tel que le fait à l’heure actuelle le Front de Gauche et les partis et associations le constituant, en voulant faire une révolution par les urnes à l’image des populations d’Amérique latine est une tromperie à l’endroit de ses militants et sympathisants, nul pouvoir aux ordres de l'oligarchie ne laissera se reproduire ce qu’il s’est passé dans les pays latino-américains, les répressions policières amèneront le chaos et la guerre civile qui précédera la prise de pouvoir du fascisme politique.

Le seul moyen de faire tomber le fruit trop mûr du capitalisme financier et de le pourrir par le cœur, et j’oserais dire par la queue, ceci afin qu’il tombât de l’arbre, et comment le pourrir par le cœur en Europe sinon qu’en réalisant un coup de force au Parlement européen.

Nous devons penser à créer en nos seins des commandos de choc, servant à protéger nos militants et représentants tant au niveau national qu'au niveau européen.

Le coup de force doit se réaliser en gagnant la majorité du Parlement européen et en déclarant la Commission et le Conseil européen forclos, puis en nommant en son sein un gouvernement européen provisoire ayant pour tâche de nommer une constituante européenne rédigeant les lois régaliennes de l’Union des États et Nations indépendants d’Europe.

De prendre le contrôle de la BCE lui retirant son indépendance pour la mettre au seul service du gouvernement européen et de ses mandants (les Peuples au travers de leur États et Nations), en abolissant tous les traités et accords depuis celui de Rome et en réécrivant le devenir des Peuples et des institutions européennes.

Pour ce faire il faut que tous les partis radicaux de gauche d’Europe s’unissent dans un seul mouvement (GUE) et gagne les élections européennes, seul endroit où l’oligarchie et la ploutocratie n’ont aucune prise puisque n’ayant ni police, ni armée attachée au pouvoir des institutions européennes.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires