Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Politique N'est Pas Une Fin En Soi, Elle N'est Que L'outil Nécessaire À L'équilibre Du Monde.

  • : Le blog de cronos
  • Le blog de cronos
  • : Ici le politiquement correct et la langue de bois sont définitivement bannis, la droite et son extrême y sont honnies, la pseudo gôche de la rue de Solférino y est moquée, la vraie gauche y est chez elle, celle des citoyennes et citoyens du monde qui rêvent d'humanisme et de liberté. Nous ne pourrons connaître la paix et le bonheur tant que nous n’aurons pas éradiqué l'oligarchie financière et les prédateurs que sont les banques internationales.
  • Contact

Recherche

Pages

30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 11:45

Les débats au cœur même du parti de gauche démontre l'incompréhension grandissante du peu de communication que nous faisons concernant l'Europe, à notre détriment selon certains en comparaison du parti Faciste National qui lui selon toujours les mêmes gagne des sympathies dans le peuple de France même celui de gauche, cela par contre je demande que l'on me le prouve.

Bon reprenons à zéro, degré de notre capacité à juguler sérieusement le problème (humour).
Commençons par dresser le constat, depuis 1992, insidieusement pour l'ensemble des peuples européens, le néolibéralisme, a investi les pouvoirs des états européens et en fonction de quoi ces états ont mis en place une machine infernale portant le nom de commission européenne avec le conseil européen gouverné en intermittence par les états eux mêmes, ils ont créé de même deux institutions bloquant tout processus d'indépendance qui sont l'OMC et la BCE ; donc si libéralisme a-démocratique il y a, ce sont les états qui l'ont installé.
La sociale démocratie a viré définitivement sa cuti en devenant sociale libérale dans l'ensemble de l'Europe, cela a pris un peu moins de 20 ans pour se faire. Les peuples et surtout les états ont signés les traités les uns derrière les autres au grand profit des oligarchies financières européennes et "north américaines", le règne des banksters c'est installé définitivement depuis le krach de 2007 au USA et la crise dite de la dette en 2008 en Europe, réduisant les peuples européens du sud à l'austérité la plus dure, ainsi qu'à la dépendance pour ne pas dire l'esclavagisme et la mise en état de zombisme des peuples grâce aux nouvelles technologies de la communication et à la propagande oligarchique diffusée par les médias serviles dans leur ensemble(peu échappant à la règle).
La pire des choses qui est arrivée à l'Europe fut la création de sa monnaie unique l'Euro accompagnée de sa zone, il en eu été différemment si cette monnaie avait été commune (explications dans un autre commentaire). Voici donc le constat qu'à priori tout le monde partage. Il faut à présent corriger les choses, tout le monde en est d'accord, deux méthodes s'opposent …

Nous ne voulons plus de l'Europe telle qu'elle a été conçue, nous en sommes d'accord.
Vouloir ménager la chèvre et le choux tel que le fait à l’heure actuelle le FdeG, en voulant faire une révolution par les urnes à l’image des populations d’Amérique latine est une tromperie à l’endroit de ses militants et sympathisants, l'oligarchie européenne et les pouvoirs en place ne laisseront pas se reproduire ce qu’il s’est passé dans les pays latino-américains, les répressions policières amèneront le chaos et la guerre civile qui précédera la prise de pouvoir du fascisme.
NON nous ne pouvons pas sortir de l'Europe, le choix n'existe même pas !…
Nous avons besoin de l'Europe pour notre Révolution citoyenne et pour faire tomber le capitalisme financier, le pourrir par le cœur, lui enlever son arme qu'est la Commission européenne, comment, me direz-vous ?
En réalisant un coup de force au Parlement européen, en prenant la majorité de celui-ci et en déclarant la Commission et le Conseil européen forclos, en nommant en son sein un gouvernement européen provisoire ayant pour tâche de réaliser une constitution européenne couvrant les nécessités régaliennes de l’Union des États et Nations indépendants d’Europe, dont notamment le contrôle de la BCE lui retirant son indépendance pour la mettre au seul service du gouvernement européen et de ses mandants (les Peuples au travers de leur États et Nations), en abolissant tous les traités et accords depuis celui de Rome et en réécrivant le devenir des Peuples et des institutions européennes.
Pour ce faire il faut que tous les partis radicaux de gauche d’Europe s’unissent dans un seul mouvement (GUE) et gagne les élections européennes, seul endroit où l’oligarchie et la ploutocratie n’ont aucune prise puisque n’ayant ni police, ni armée attachée au pouvoir des institutions européennes.

Quel État osera s’y opposé sans craindre de déclencher l’irréversible, à savoir une nouvelle guerre mondiale à caractère nucléaire.

Partager cet article

Repost 0
Published by cronos
commenter cet article

commentaires