Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La Politique N'est Pas Une Fin En Soi, Elle N'est Que L'outil Nécessaire À L'équilibre Du Monde.

  • : Le blog de cronos
  • Le blog de cronos
  • : Ici le politiquement correct et la langue de bois sont définitivement bannis, la droite et son extrême y sont honnies, la pseudo gôche de la rue de Solférino y est moquée, la vraie gauche y est chez elle, celle des citoyennes et citoyens du monde qui rêvent d'humanisme et de liberté. Nous ne pourrons connaître la paix et le bonheur tant que nous n’aurons pas éradiqué l'oligarchie financière et les prédateurs que sont les banques internationales.
  • Contact

Recherche

Pages

28 octobre 2015 3 28 /10 /octobre /2015 09:34

Le 16 mars 2014, pour la première fois depuis le début des mesures, la station du Mauna Loa détectait une concentration supérieure à 400 parties par millions (ppm), soit 0,04 % et 120 ppm de plus qu'à l'ère préindustrielle. Depuis, cette valeur a été dépassée sur l'ensemble de la planète. Les modèles prédisent qu'une telle concentration provoquera une hausse conséquente de la température et que cela aura un impact sur le niveau des mers, les écosystèmes et l'agriculture.

Les modèles informatiques ont tendance à susciter la méfiance, et il est vrai qu'ils ne sont pas encore fiables du fait de notre incompréhension de certains phénomènes physico-chimiques. Mais ils ne sont pas les seuls outils dont nous disposons pour savoir à quoi ressemblera le monde, dans ces conditions. La paléoclimatologie permet de savoir ce qui s'est produit dans le passé, en étudiant par exemple les carottes de glace ou de sédiments, ou des restes de végétaux fossilisés. On peut alors en tirer des enseignements pour le futur.

Cette discipline nous enseigne que, la dernière fois que la planète a connu un tel effet de serre, c'était au Pliocène. Mais avec quelles conséquences? Il y a 3 millions d'années, la planète était plus chaude qu'aujourd'hui de 2 à 3°C. L'océan arctique était libre de glace. Aucun glaciers ne recouvrait l'hémisphère nord, pas même le groenland, si bien que les océans étaient plus haut de 25 mètres qu'aujourd'hui.

Aujourd'hui, on peut encore faire diminuer l'effet de serre. Si nous arrêtons rapidement nos émissions de CO2, une grande partie du carbone en excès sera piégé par les océans et les forêts. Mais si nous ne le faisons pas, ce qui s'est produit par le passé va-t-il se reproduire ? La réponse est oui, parce que la Terre du Pliocène était géologiquement identique à la notre : les chaînes de montagnes actuelles existaient déjà et les deux amériques venaient de fusionner, induisant les courants atmosphériques et les circulations océaniques telles que nous les connaissons. De plus, les paramètres solaires étaient les mêmes.

J'insiste sur ce point : la question n'est pas de savoir si le climat va se réchauffer et le niveau des mers monter de 25 mètres, mais en combien de temps. Ici, la paléoclimatologie peine à fournir une réponse. Il faut se tourner vers les modèles théoriques pour en avoir une idée. Surtout, il faut agir ! Je ne dis pas comment dans cet article, mais des solutions ont déjà été proposées sur notre plate-forme.

Repost 0
Published by Maignial - dans Écologie climat
commenter cet article